Nouvel arrivé à l'atelier : du bois de Violette du Brésil.

Aujourd'hui, je débite un magnifique morceau de bois précieux exotique. Le bois de violette étant l'un de mes bois préférés.


Dans un premier temps j'analyse toujours le veinage du bois afin d'exploiter au maximum son potentiel créatif. L'avantage de commencer avec une grande pièce de bois, je peux bénéficier de l'aubier dans son intégralité ( il a pour particularité d'être plus clair sur les extrémités) . L'aubier du bois de Violette bénéficie de la même densité que le cœur, donc il est utilisable et permet de jouer sur les contrastes. Cette partie de l'arbre est généralement retirée et non utilisée car trop tendre et plus sensibles aux attaque des insectes xylophages. Le parfum du bois de Violette qui se dégage au contact de la lame de la scie à ruban, m'inspire déjà de magnifiques créations. Ce qui me permet d'adapter le débit en fonction des objets que je veux créer (stylos, pot à crayons, coupe-papier, porte clefs et supports). Une fois la découpe faite, je laisse le bois travailler et prendre sa place pendant environ 2 semaines avant de poursuivre le processus de fabrication de l'objet.


L'origine du bois de violette.

Dalbergia cearensis est une espèce de bois précieux que l'on nomme « Bois de violette » ou « Jacarando ». Elle appartient à la famille des Fabaceae et est proche des espèces de palissandres. On l'utilise dans la confection de placage pour meuble, la marqueterie (particulièrement sur les meubles français du xviiie siècle. , le tournage, l'incrustation et la lutherie.Il présente une teinte violacée à l'état frais (d'où son nom "bois violet" devenu "bois de violette") qui évolue vers le brun avec le temps (phénomène dû à l'oxydation des tannins colorés), et veiné de noir . Le grain est serré, fin et régulier. Le fil est droit. De sorte à présenter des effets graphiques intéressants, il est plutôt découpé en placage, selon différents plans (sur dosse, en bout, en "saucisson") pour mettre en évidence ses veines sombres. Les anglo-saxons le nomment "kingwood". Densité: 1 200 kg/mètre cube1. L'arbre atteint 15 à 20 mètres. On le trouve au Brésil.


Atelier, Bois de violette

Membre depuis 2017

Le stylo et le bois, atelier d'art de france
  • Yann Blanc-Gonnet
    869 Route de Clemencières
    38950 Saint-Martin le Vinoux
    06 75 75 31 06

LE STYLO ET LE BOIS. Tout droit réservés